Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

TINA BROWN AND THE GOSPEL MESSENGERS AU CHATEAU D'OLERON LE 14/12/2013

Publié le par jazzaseizheur

  BROWN-TINA-AND-THE-GOSPEL-MESSENGERS-047.JPG 

Le Président du Hot-Club Marennes-Oléron et la municipalité du Chateau d'Oléron avaient invité pour cette soirée une formation gospel originaire de Chicago, Tina Brown and the Gospel Messengers, dont j'ignorai juqu'au nom mais qui lors de sa tournée européenne devait passer à l'Astrada à Marciac et au Jazz-Club Méridien à Paris, signe d'une reconnaissance de grande qualité par les programmateurs de ces lieux. La salle était pleine lorsqu'ils entrérent en scéne. Ils sont 6 à se partager le spectacle, cinq vocalistes et un pianiste très facétueux et rompu à tous les répertoires du gospel à Broadway en passant par le blues et la soul.

 BROWN-TINA-AND-THE-GOSPEL-MESSENGERS-053.JPG

Tina Brown posséde vraiment une voix exceptionnelle en plus chaude que celle de Naomie Shelton entendue récemment à la Sirène à La Rochelle et qui s'apparente aux voix churchy dans le style d'Aretha Franklin ou de Liz Mc Comb. Tina Brown est une grande diva du gospel et dans son chant elle sait retranscrire toute l'histoire des musiques populaires noires américaines. Elle est fort bien entourée par ses quatre choristes qui chantérent chacun en solo à plusieurs reprises. On remarque surtout le ténor, Fred Dubose, qui posséde une voix unique apte à chanter tout les thémes dans tous les registres. Un grand chanteur qui est apte à son tour d'assurer la vedette lors de futures tournées de gospel.

BROWN-TINA-AND-THE-GOSPEL-MESSENGERS-055.JPG 

Tina Brown a subi l'influence de Delois Barrett Campbell, l'une des soeurs des Barrett Sisters, et elle a su en tirer le meilleur parti tant dans ses solos que dans les chants en osmose des Gospels Messengers.Le public littéralement déchainé ne voulait pas les laisser partir et ils chantérent en rappel de façon magnifique un des classiques d'Aretha.

BROWN-TINA-AND-THE-GOSPEL-MESSENGERS-063.JPG

 

Commenter cet article