Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

MICHEL DELAGE ET LE BIG BAND DU CONSERVATOIRE DE LA ROCHELLE A LA JARNE LE 20/11/2013

Publié le par jazzaseizheur

  DELAGE-MICHEL-BIG-BAND-DU-CONSERVATOIRE-DE-LA-ROCHELLE.JPG 

Dans le cadre du 9éme festival d'Automne organisé par le Conservatoire Intercommunal de La Rochelle, la commune de La Jarne accueillait pour la premiére fois dans la salle Mèlusine le Big Band du Conservatoire dirigé par Michel Delage.

Cette formation composée d'excellents instrumentistes avait décidé de rendre hommage au grand Count Basie en consacrant ce concert à ses thèmes les plus célébres et notamment ceux arrangés dans les années 50 par le trompettiste Benny Carter.

 DELAGE-MICHEL-ET-BIG-BAND-DU-CONSERVATOIRE-DE-LA-ROCHELLE--.JPG

 

Michel Delage, musicien reconnu pour la qualité de ses compositions et arrangements aussi bien en jazz qu'en musique classique, dirigeait l'orchestre, jouait de la trompette et présentait, à la fois, chaque composition avec sa verve habituelle. C'est avec un grand plaisir que je le découvrais avec cette nouvelle formarion dans la mesure où j'ai toujours été un inconditionnel de son tentet qui se fait malheuresement très rare sur nos scènes régionales.

 DELAGE-MICHEL.JPG

Ils jouérent tous les grands classiques du maître de "Lil Darlin" à "Stompin'at the Savoy" et chaque soliste put mettre en valeur ses talents d'instrumentiste. On remarqua particuliérement Carl Schlosser à la flûte et au sax, Philippe Jourdain à la trompette et Emmanuel Pelletier au saxophone. La section rythmique, noyau essentiel du swing basien, était emmenée par l'excellent pianiste nantais, Jean-Marie Bellec, avec Cyril Babin à la contrebasse, Pascal Combeau aux drums et le grand guitariste Arnaud Axler.

DELAGE-MICHEL-ET-BIG-BAND-DU-CONSERVATOIRE-DE-LA-ROCHELLE.JPG

Plus de 400 personnes avaient fait le déplacement pour l'événement et ce fut devant une foule conquise  à l'avance à leur musique qu'ils se produisirent tout au long du concert.

 

 

 

 

 

Commenter cet article