Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE JAZZ DE NOS GRANDS PARENTS EN 1937 EN CHARENTE MARITIME

Publié le par jazzaseizheur

COLLECTION-JEAN-LUC-MARTIN--12-.JPG

 

1937 est une année importante pour la reconnaissance du jazz en France car le Hot-Club commence à s"organiser et à développer les écoutes de 78 tours et à organiser des concerts à Paris.Comment réagit notre petite province si éloignée du tumulte parisien et de sa faune d'intellectuels et de noctamblules?

Jeudi 7 janvier 1937:

MONA ET SES BOYS au Casino à Royan

C'est jeudi soir qu'a eu lieu dans la salle du dancing du casino municipal gracieusement mis à la disposition des organisateurs par la direction du casino le grand bal de fin d'année organisé comme tous les ans par l'association des anciens combattants et mutilés. Ce bal toujours attendu avec impatience et toujours réussi fut encore cette année et disons le tout de suite un grand bien légitime succés pour les organisateurs. Dès 22 h, de nombreux couples se pressaient sur la piste du dancing dont l'artistique décoration était digne de tous les éloges et le jazz Mona et ses Boys dont le comité avait eu l'heureuse idée de s"assurer le concours n'eut aucune peine a créer cette ambiance joyeuse et cet entrain qui caractérisent les bals réussis. A minuit, Mr Clémentel, l'aimable gérant du café glacier vint au nom du casino offrir aux membresde l'associations des mutilés, à leur famille et à toutes les personnes présentes les voeux traditionnels de bonne année dans une allocution très applaudie. Et l'année 1937 commença aux accents d'une joyeuse "Madelon" tandis que dans la salle s"échangeait les souhaits de bonne année.

( ROYAN N°2234 DU DIMANCHE 10/01/1937)

Mardi 12/01/1937:

LE JAZZ CLUB ROCHELAIS au Théâtre Municipal à La Rochelle

A la maniére de...

Depuis plusieurs mois déjà, des artistes musiciens rochelais travaillent à mettre au point un orchestre de jazz. Il faut louer et surtout encourager une telle initiative. Sans avoir la prétention de se comparer aux réputés orchestres Ray Ventura ou Géo Bouillon, nos artistes rochelais ont une façon toute personnelle de présenter leur numéro. Nous sommes heureux d'annoncer que le Jazz Club Rochelais se présentera pour la premiére fois en public à La Rochelle le mardi 12/01/1937 au théâtre municipal. A cette occasion une grande soirée de gala est organisée, spectacle de choix puisque dèjà à lui seul le Jazz Club Rochelais sera la grande attraction de la soirée.

(L'ECHO DE ROCHEFORT 6EME ANNEE N°1 du SAMEDI 2/1/1937)

Le Jazz Club Rochelais a donné sa premiére audition à La Rochelle mardi dernier en attraction sur la scéne du théâtre municipal. La salle était archicomble pour entendre ces enfants de La Rochelle donner toute la mesure de leur talent. Quand le rideau se léve, les musiciens sont assis en demi-cercle, chaque pupitre caché par un panneau sur lequel est peint une lyre, éternel embléme de la musique. Syno présente le jazz et chante " Y avait 3 hommes qu'savaient d'jouga" Tout de suite, Gaudin et Melin s'affirment aussi bons violonistes qu'ils sont bons saxos. Jaillet joue du sax ténor avec une grande aisance et une belle maitrise de lui-même. Au piano, le virtuose Chauveau nous fera voir qu'il excelle dans le jazz hot lorsqu'il jouera tout à l'heure en solo. C'est à Combeau qu'il appartient le rôle ingrat mais combien difficile de tirer des sons de cet encombrant instrument qu'on appelle contrebasse à cordes. Dubois et Chabot jouent la partie trompette. Syno tient la caisse. L'orchestre joue successivement des slow-fox, des blues et des fox-trots puis termine par le célébre succés de Ray Ventura "Tout va très bien Madame la Marquise". Des applaudissements nourris, une salle vibrante montrent aux artistes que non seulement le succés mais le triomphe coronne leurs efforts. Sans nier le talent de tous les éxécutants, Jaillet et Chauveau sont à notre avis les plus forts de la troupe.Les trompettes sont parfois un peu mièvres. Cependant l'ensemble est parfait mais nous sommes certains que le manque d'assurance qui se révéle par moment fera place à une aisance naturelle et à une fantaisie individuelle et collective qui fait un peu défaut actuellement. L'imitation n'est pas une voie dans laquelle le Jazz Club Rochelais doit persévérer, il lui faudra trouver une note personnelle. Et ce sera un excellent jazz.

( L'ECHO DE ROCHEFORT DU SAMEDI 16/01/1937)

La Rochelle connaissait aussi l'émoi de certains musiciens locaux face au swing US qui n'hésitaient pas à se produire dans le vénérable théâtre situé rue Chef de Ville à La Rochelle. On a les pionniers qu'on peut!

Samedi 12/07 au 15/09/1937:

THE HOT MELODIANS et THE GREY FELLOWS au Casino du Mail à La Rochelle.

Samedi soir, Mr Harpain, Directeur du Casino municipal faisait l'ouverture de son bar américain dancing Select avec le brillant jazz The Hot Melodians et le dancing est animé tous les soirs par le super jazz The Grey Fellows.

( L'ECHO DE ROCHEFORT 6EME ANNEE N° 24 du SAMEDI 24 /07/1937)COLLECTION-JEAN-LUC-MARTIN--9-.JPG

Commenter cet article