Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

JAZZ AU PHARE: AUDREY ET LES FACES B/ SANSEVERINO/ TRIO ROSENBERG AND MANY OTHERS LE 19/07/2013 A ST CLEMENT LES BALEINES

Publié le par jazzaseizheur

Le festival "Jazz au Phare" avait lieu pour sa quatriéme édition à Saint Clément Les Baleines du 19 au 21 août 2013. Jean-Michel Proust, brillant homme de radio et saxophoniste de talent, en assure la programmation en tant que directeur artistique et c'est lui qui donne sa couleur unique à ce festival en Charente Maritime.

En cette fin d'aprés-midi, j'eus le plaisir d'entendre Patricia Bonner accompagnée par le Blue Note Story de Jean-Michel Proust qui n'est composé que de pointures de premier plan ( Fabien Mary, Pierre Christophe, Cédric Caillaud et François Laudet).

 

BONNER-PATRICIA.JPG

 

Patricia Bonner chante vraiment de façon très agréable et chaque soliste sait mettre en valeur sa voix que ca soit le sax rugueux de Jean-Michel Proust ou la trompette mélodique de Fabien Mary.

 

BONNER-PATRICIA--2-.JPG

 

Ahmet Gulbay avec sa nouvelle formation, Paris Cuban Project, réchauffait l'atmosphére du restaurant "Les Baleineaux" et cela faisait plaisir de voir avec quelle énergie l'ensemble des musiciens du groupe jouait. Il a su s'entourer de solistes de qualité notament le trompettiste José Caparros et le saxophoniste cubain Irving Arcao.

 

ARCAO-IRVING.JPG

 

Xavier Richardeau et son quintet étaient "Chez Marie" et comme à son habitude, il nous gratifia de solos remarquables au sax baryton soutenu de façon magistrale par le jeune pianiste antillais Tony Tixier.

 

RICHARDEAU-XAVIER.JPG

 

L'accueil des spectateurs était assuré par le New Rochelle Jazz Band et je dois bien avouer qu(ils me pompérent l'air assez vite à cause de leur répertoire archi rabaché sur l'ensemble des scénes locales.

Audrey et les Faces B inaugurait la grande scéne et ce fut un véritable plaisir de réentendre ce groupe poitevin qui est vraiment une bénédiction pour le blues made in France.

 

AUDREY-ET-LES-FACES-B--3-.JPG

 

 Audrey Joumas est une chanteuse exceptionnelle à la voie acidulée comme Ethel Waters ou Bessie Smith et elle redonne vie à des standards old blues de façon magistrale. Le pianiste Pascal Denis a beaucoup écouté les pianistes de blues comme Memphis Slim et il en a tiré le meilleur parti pour accompagné la star du groupe.

 

AUDREY-ET-LES-FACES-B--4-.JPG

 

Philippe Juhel, le guitariste et leader du groupe n'est pas pourri non plus et assure un rythme soutenu avec sa guitate dans la lignée d'un Lury Bell ... Le reste du groupe est vraiment formidable et j'espére qu'ils auront prochainement une reconnaissance nationale...

 

Aprés un court interméde, l'un des meilleurs trios hollandais, entrait en scéne et la magie sonore démarra dés le début de leur prestation, le trio Rosenberg était sur scéne pour le plus grand plaisir des amateurs de jazz manouche et de guitare contemporaine car Stochelo va bien au delà de cette école...

 

ROSENBERG-TRIO--4-.JPG

 

Nous'cho et Nonnie Rosenberg assurent une rythmique sans failles qui permet à Stochelo de développer des solos qui laissent sans voix tant sa musique est belle et sans concession. On part de la tradition du jazz manouche pour aboutir à un jazz contemporain où la mélodie n'est jamais oubliée..

 

ROSENBERG-TRIO.JPG

 

Stochelo Rosenberg est l'égal d"un Birelli Lagrene ou d'un Tchavalo Schmitt et il sait donner le meilleur parti de lui-même et s'ouvrir à différentes collaborations dont celle avec Sansévérino qui repose sur un respect mutuel.

 

ROSENBERG-TRIO--3-.JPG

 

Et enfin, la star anar et gouailleur entra en scéne et Sansévérino ravit le grand public qui était venu l'entendre ou le découvrir..Il en fait beaucoup on stage mais ses outrances verbales sont contrebalancées par une parfaite entente musicale avec le trio et plus particuliérement avec Stochelo Rosenberg.

 

SANSEVERINO.JPG

 

Bref, une soirée mémorable... Sansévérino  est un grand de la chanson et il le prouva ce soir là...

Commenter cet article