Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BLUES PASSIONS 2013: CONCERTS 2 ET 3 JUILLET 2013

Publié le par jazzaseizheur

 Aprés bien des boulversements dans la programmation et des zones obscures dans la venue de certains musiciens américains, "Blues Passions" débuta officilement le mardi 2 juillet à Jarnac comme chaque année....

Le groupe 3 Lightnin' composé de trois chanteuses fort connues par ailleurs dans d'autres formations inaugura cette nouvelle édition par un hommage à la soul des années 60. Et indéniablement, Rosemary Standley, chanteuse de Moriaty, N'Didi'O et Brisa Roché en connaissent un rayon en classiques de Stax et de la Tamla Motown et nous firent passer un excellent moment au rythme de classiques qui n'ont pas pris une ride malgré la techno et le hip hop.

 

3-LIGHTNIN-5.JPG

 

Aprés un court entracte, la star du moment que tous les festivals de l'été s'arrachent, Asaf Avidan, fit son entrée sur scéne avec sa fomation trés rock. Que dire de ce Monsieur? Les amateurs de blues caprin et de voix éraillée en ont eu pour leur argent et indéniablement il rencontra un succés collosal auprés du public présent mais désapointa totalement votre humble blogueur préféré....

 

ASAF-AVIDAN-2.JPG

 

La soirée se conclut avec un authentique bluesman, Jimmy Johnson, qui ravit les amateurs de note bleue malgré la pluie qui se faisait insistante et donnait encore plus le blues à l'assistance complétement subjuguée par son concert et à la fois transis par l'humidité.

 

JOHNSON-JIMMY.JPG

 

L'ouverture du festival s'avérait prometteuse malgré le show d'Asaf Avidan...

 

Le mercredi 3 juillet, un bluesman italien dont j'ignorai jusqu'au nom, Francesco Piu, ouvrit la journée au Tonic Day et ce fut pour beaucoup dont moi même une excellente prestation et une révélation à la fois. Il joue un blues acoustique du meilleur effet et chante trés bien dans l'esprit de cette musique.

 

FRANCESCO-PIU-3.JPG

 

En fin de matinée, lui succéda un groupe de trois belles filles, Théodore, Paul et Gabriel, qui joue un folk de bon aloi mais qui ne risque en rien de combler les amateurs de musique black car leurs chansons sont trop polissées...

 

THEODORE-PAUL-ET-GABRIEL-2.JPG

 

Jimmy Johnson assura le remplacement de son frére Syl Johnson qui n'avait pas daigné venir dans la cité des eaux de vie au Groove au Chateau et ce fut un plaisir réel de l'entendre en acoustique et en plus sans craindre les caprices du ciel charentais.

 

 JOHNSON-JIMMY-7.JPG

 

Scarecrow, un groupe qui mélange avec un certain bonheur le hip hop et le blues se produisit aprés sur la scéne Expérience Cognac et indéniablement le chanteur guitariste a un talent affirmé et creuse dans une voie peu empruntée jusqu'alors.

 

SCARECROW-3.JPG

 

L'aprés midi se finit par le concert du trio de la pianiste américaine, Champian Fulton, chez Rémy Martin qui fut vraiment un concert de grande qualité dans lequel la pianiste sut mettre en valeur son talent mélodique.

 

CHAMPIAN-FULTON-2.JPG

 

Alice Francis inaugura la soirée avec son orchestre très dynamique qui mélange allégrement le jazz des années 20 avec la techno. Le show est agrémenté de chorégraphies de la chanteuse et de deux pom pom girls ravisantes qui lui donnent la réplique.

 

FRANCIS-ALICE-4.JPG

 

La grande chanteuse malienne, Rokia Traoré, lui succéda et ce fut un véritable enchantement pour ceux qui aiment ce type de musique africaine toute en nuances et mélodies rafinées. Boubacar Traoré peut être fier de sa fille...

 

TRAORE-ROKIA.JPG

 

Sinead O'Connor lui succéda sur la grande scéne et nous offrit son concert de rock celtique trés dynamique qui ne boulverse rien mais a permis aux amateurs de sa musique de passer un moment agréable sans arriéres pensées.

 

O-CONNOR-SINEAD.JPG

 

Aprés le rock bon chic bon genre de Sinead, une bombe de funk et de blues s'abatit sur Cognac en la personne de Shemekia Copeland et ce fut indéniablement l'un des meilleurs concerts de cette édition.... Cette fille a tout pour elle: la voix, la présence scénique et un orchestre d'enfer.Le public en redemanda et elle sut parfaitement tirer son épingle du jeu.

 

SHEMEKIA-COPELAND-4.JPG

 

Beth Hart, la star de la soirée, entra en scéne vers 23 H et ce fut un show sans faille dans la grande tradition des entertainers women comme Janis Joplin ou Tina Turner. Cette femme chante un blues rock proche des raçines de la musique black américaine et elle sait renvoyer l'ascenceur à ses célébres ainées. Bref, un excellent concert et le public lui fit un triomphe amplement mérité.

 

BETH-HART-2.JPG

Commenter cet article