Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LE PREFET DE L'HERAULT N'AIME PAS LE SWING...

Publié le par jazzaseizheur

LE PREFET DE L'HERAULT N'AIME PAS LE SWING...

LE PREFET DE L'HERAULT N'AIME PAS LE SWING...

Le Préfet de l'Hérault, qui avait dans un premier temps interdit la diffusion de musique amplifiée sur la voix publique et dans les débits de boissons et les restaurants à Montpellier, a étendu cette interdiction à la totalité du Département par un arrêté n° 2020.01.1107 et plus particulièrement par l'article 6 de celui-ci pour cause de propagation du Covid...

Il est bien connu que ce virus se reproduit à la vitesse grand V au son du jazz et des autres musiques amplifiées et, par ailleurs, on sait que les trompettistes ou les saxophonistes de jazz postillonent énormément dans leurs instruments et mettre réellement la vie de leurs auditeurs en danger...

De qui se moque t-on?

Se servir d'une pandémie pour limiter les libertés essentielles des citoyens comme écouter de la musique vivante dans des lieux dédiés est une forme d'oppression sérieuse qui entrave encore un peu plus notre liberté de mouvement et pénalise encore plus les musiciens de jazz qui ne peuvent plus se produire en club aprés que le Gouvernement est interdit l'ensemble des festivals cet été...

Le jazz est une musique de liberté et et ce n'est les pantalonades des Préfets macroniens qui pourront y changer quelque chose par leurs différentes prohibitions...

 

LE PREFET DE L'HERAULT N'AIME PAS LE SWING...

LE PREFET DE L'HERAULT N'AIME PAS LE SWING...

Commenter cet article
I
Triste pour vous et en même temps j'espère de toutes mes forces que LR reste dans la bonne couleur afin que retentisse enfin de la musique ici !
Répondre
C
Bonjour,
Je crois qu'autour de ce virus la connerie atteint des sommets.Les parapluies, sont ouverts, je devrais dire les parasols, c'est plus large, cela évite toutes les plaintes éventuelles....
Bonne soirée
@mitiés
Répondre
J
Bonsoir,
Sincèrement, je crois qu'on n'a pas encore tout vu au niveau des décisions ridicules de notre éxécutif...
Mes cordiales salutations.