Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

POURQUOI LE JAZZ EST-IL MOINS AIDE PAR LES POUVOIRS PUBLICS QUE LE CLASSIQUE OU LES MUSIQUES ACTUELLES?

Publié le par jazzaseizheur

MEDERIC COLIGNON

MEDERIC COLIGNON

Depuis le quinquenat de Nicolas Sarkozy, les subventions du Ministére de la Culture vont aux Musiques Actuelles dans lesquelles on a fourré de façon malencontreuse le jazz et le blues et qui, de ce fait, perçoivent des subventions d'Etat de façon homéopathique...

La pseudo gauche de François Holande n'a rien changé au probllème et l'a plutôt aggravé en supprimant "Le Bureau du Jazz" et les dotations à Radio France qui a eu pour conséquence, la réduction drastique des émissions de jazz...

Dans le même temps, l'Etat n'a pas réduit les subventions pour les manifestations de musique classique ou de musiques actuelles alors que souvent ces festivals sont entre les mains de groupes privés comme pour "Les Francofolies" à La Rochelle.

THOMAS DE POURQUERY

THOMAS DE POURQUERY

Au niveau de la région Nouvelle Aquitaine, la situation est plutôt ambigue et paradoxale. De nombreux festivals de jazz et de blues marquent le paysage culturel depuis de nombreuses années et attirent régulièrement un public diversifié et ouvert au monde. Malgré ce constat, l'ensemble des collectivités territoriales ne sont pas à la hauteur de l'attente des musiciens et des amateurs de jazz en réduisant constamment les subventions à ces diverses manifestations. 

Ne vaut-il pas mieux aider les créations de compositeurs comme Médéric Colignon ou Thomas de Pourquery plutôt que les fredaines d'un Christophe Mahé ou d'un Pascal Obisco? 

SYLVAIN KASSAP

SYLVAIN KASSAP

Commenter cet article

covix 02/04/2017 21:17

Un art musical bien mal aimé, pourtant il est bien noble.
Bonne soirée
@mitié