Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LA BATTERIE LA PLUS SEXY DE PARIS

Publié le par jazzaseizheur

LA BATTERIE LA PLUS SEXY DE PARIS

LA BATTERIE LA PLUS SEXY DE PARIS

Commenter cet article

Charly 03/12/2016 22:48

Désolé les gars mais je suis musicien, Jazzman avec 40 ans de scène dans le dos... j'ai tout vue et entendu... eu la chance de jouer avec les plus grands comme avec des beaucoup moins bons, amateurs mais passionnés qui n'avaient comme atout que leurs envies de communiquer leur fougue et se qu'il aimaient... j'ai joué avec des dizaines de batteurs... des bons... des très bons, des très très bons…Même chose avec les "Washboardistes"... les joueurs de planche à laver quoi…instrument ancestral, ancêtre de la batterie et popularisé en France pars Gilbert Leroux des Haricots Rouges, maître incontesté de ce difficile instrument qui parait tellement "simple à jouer" que beaucoup s'y sont cassé les dès à coudre. Instrument qui pris un tel essor dans les années 64 qu'un revendeur d'instruments de musique du boulevard Beaumarchais à Paris près de la place de La Bastille et dont je tarais le nom en à fabriqué un model "rouge pompier" agrémenté de quelques accessoires... une cloche... un wood-block... une petite poêle … une poire pour klaxonner…l'ensemble copier vaguement et de très loin pour éviter un plagia juridiquement attaquable de l'engin unique et très "customisé" de Monsieur Gilbert Leroux. Ce model qui portait le "label de cette boutique", près de la Place de la Bastille à Paris et qui était déposé c'est très bien commercialisé et était très moche également avec un son aussi "pourrit" que son look.
Il est à souligner simplement que Gilbert Leroux était lui, bien-sur… tout d'abord un excellent batteur de jazz et que tous les acheteurs de cette "planche à laver" d'apparence facile à jouer se sont rapidement cassés, sinon les doigts et les dès à coudre … surtout les oreilles des copains avec lesquels beaucoup se sont fâché.
Les batteurs et en particulier ceux de jazz vieux style de la Nouvelle-Orléans avaient pris cette habitude de décorer leurs peaux de grosse caisse et de la customiser à leur image et à celle du jazz-band dans lequel il jouait. Leur fabuleuse batterie qui, de ce faite devenait comme aujourd'hui l'est un custom Harley Davidson, une pièce unique et...non seulement plus qu'originale, un engin agrémenté d'accessoires de percussions inventés comme… des noix de cocos… des morceaux de métal… de tronçon de rail de chemin de fer où emprunté au panel innombrable d'instruments de percutions africaines, image que l'on retrouve aisément dans les orchestres de Cab Caloway...Duke Ellington...King Oliver et d'autres. Du style... de l'originalité...du son...et une grande efficacité dans certains thèmes dit de style"Jungle".
Mais sur tout du très bon matériel de percutions avec des sonorités uniques car inimitables.
Je fais ici un peu l'apogée de ces batteurs et de leurs instruments car c'est une chose qui, sauf pour les spécialistes connaisseurs et batteurs à jouer un rôle capital dans l'histoire du jazz et de son évolution et à un-peu été mis aux oubliettes. Je me souviens très bien qu'enfant, on ne disais pas ce gars la joue de la batterie, on disais en langage commun "Il joue du Jazz" car on appelais même dans les balles populaires de campagne la batterie "un jazz" tellement elle y était assimilée.
Ne dit-ton pas ": Un bon batteur et un bon bassiste... et l'orchestre tourne tout seul ?"
Alors excuse mois du peu mais ce sketch de "La Batterie la plus Sexy" me fait doucement rigoler et comme… customisation et originalité. ça n'arrive pas au bas de la pédale sharley d'un Sam Wodyard...où même d'un Gilbert Leroux(…quoi ! Encore lui ? Décidément il y a du partie-pris !) Non, mais cet amas de tom et grosse caisse entièrement et totalement bas de gamme made-in Taiwan pour jeune débutant qui n'a pas encore commencé à faire un seul roulement et qui n'a aucune valeur, ni marchande ni comme instruments de musique... orné d'un minable décalcomanie pseudo sexy et toujours made-in Taiwan me fait doucement rigoler... cela en est même à pleuré tellement ça peut être nul de chez les nul. Désolé je sais bien que l'on approche de Noël mais si j'ai ça pars malheur dans mes chaussons au pied du sapin le 25 décembre je crois que je serais très en colère contre le père Noël en cherchant quelle vilaine bêtise j'aurais pu faire pour mériter cette vilaine punition. Je crois bien que de rage l'ensemble passera directement dans la cheminée allumée qui elle nous diffusera une tendre chaleur.
Je reste très surpris que sur ce Blog d'apparence sérieux et que je suis depuis ça création, tu puisse diffuser un engin aussi minable et si peu intéressant, qui en plus me fait perdre un temps précieux à le mettre en charpie. Sans rancune mais je souhaite qu'il ne s'agisse que d'un canular de fin d'année. Charly

jazzaseizheur 03/12/2016 23:09

Juste pour le fun Charly...
Et Merci pour tes commentaires de grande qualité..