Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

UN POCO LOCO A NANTES LE 27/08/2016

Publié le par jazzaseizheur

UN POCO LOCO A NANTES LE 27/08/2016

UN POCO LOCO A NANTES LE 27/08/2016

La formation Un Poco Loco a obtenu le prix "Jazz Migration 2016" et, à ce titre, elle se produit dans de nombreux festivals dont "Les Rendez-Vous de l'Erdre" à Nantes ce jour-là. Ce trio composé de trois jeunes musiciens d'exception s'est donné pour objectif de réviser les standards bebop des années 40/50. Par ailleurs, ils n'hésitent pas à s'attaquer au répertoire classique comme "Le Boléro" de Maurice Ravel ou "West Side Story" de Leonard Bernstein. Ils jouaient sur la péniche de Radio France Pays de Loire et leur court concert fut un plaisir de tous les instants. Les thèmes qu'ils jouent ont été maintes fois interprétés mais ils les remettent à nu en proposant de nouveaux arrangements tout a fait inventifs. La formule d'Un Poco Loco, s'est de faire du neuf avec de l'ancien.

UN POCO LOCO A NANTES LE 27/08/2016

UN POCO LOCO A NANTES LE 27/08/2016

Geoffroy Gesser au saxophone ténor et à la clarinette est vraiment un musicien de grande classe dans tous les thèmes.Il s'approprie la musique et en redonne une version unique un peu comme son talentueux aîné Michel Portal. Sebastien Beliah à la contrebasse est aussi un grand instrumentiste qui joue dans la forme et l'esprit d'un Jean-François Jenny-Clarck ou d'un Steve Swallow en étant un soliste à part entière. Fidel Fourneyron s'affirme comme l'un des grands trombonistes de sa génération. Il sait faire d'un instrument peu facile à jouer en solo un incontournable de ce trio. Ils nous jouèrent le "Boléro" du père Ravel méconnaissable dans un premier temps mais tellement jouissif une fois qu'on ait reconnu l'écriture du génial compositeur basque. Ils n'en restèrent pas là et nous interprétèrent de façon déconcertante deux thèmes de "West Side Story" qui feront l'objet de leur prochain enregistrement en octobre.

UN POCO LOCO A NANTES LE 27/08/2016

UN POCO LOCO A NANTES LE 27/08/2016

Commenter cet article