Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"JAZZ IN MARCIAC": CONCERTS DU 8/08/2016

Publié le par jazzaseizheur

MACEO PARKER

MACEO PARKER

La soirée sous le chapiteau à Marciac était consacrée au funk à l'ancienne version James Brown. Fred Wesley débuta le concert avec son groupe qui n'est pas l'un des plus brillants qu'il ait eu. Il resta assis tout au long du concert et ne souffla que de rares fois dans son trombone...

Maceo Parker prit la relève et, si sa formation avait nettement plus de punch que celle de son vieil acolyte, le concert fut quand même limite. Maceo Parker a 73 ans n'arrive plus à jouer du saxophone comme au temps jadis avec le God Father et joua complétement faux un thème de jazz pour le plus grand regret de ses admirateurs. L'heure de la retraite devrait sonner pour ces deux musiciens.

FRED WESLEY

FRED WESLEY

Jean-Marie Bellec débuta les concerts du matin au festival bis avec ses deux compagnons Tonton Salut et Jean-Philippe Viret. Ce pianiste nantais est vraiment au summum de son art et le dialogue entre les 3 musiciens est parfait. A quand Jean-Marie Bellec, en première partie, sous le chapiteau?

JEAN-MARIE BELLEC

JEAN-MARIE BELLEC

Sarah Lenka quintet se produisait pour la première fois à Marciac et ce fut vraiment une découverte pour de nombreux festivaliers dont je suis. Son hommage à Bessie Smith, ses mimiques sensuelles et son talent d'interprète ont conquis littéralement le public présent. Par ailleurs, elle est accompagnée par de bons musiciens qui savent mettre en valeur sa voix de velours...

SARAH LENKA QUINTET

SARAH LENKA QUINTET

Guzu Quartet qui se produisait dans le cadre de l'opération "Jazz Emergence" est une formation intéressante qui joue un jazz électrique ouvert aux sons électro. On remarque tout particulièrement le pianiste Etienne Manchon qui fait preuve d'une belle maturité stylistique.

GUZU QUARTET

GUZU QUARTET

Le groupe Window leur succéda et je fus, d'entrée, séduit par les qualités vocales de leur chanteuse Alice Martinez. Ils jouent un jazz moderne de bonne facture mais qui doit encore trouver ses marques.

WINDOW

WINDOW

Pactet conclut la série de concerts de ces jeunes formations. Paco Andreo, au trombone, est vraiment un excellent soliste même si ses compères sont un peu en retrait par rapport à lui. Ils jouent un jazz moderne teinté d'influences bop du meilleur effet.

PACO ANDREO

PACO ANDREO

Commenter cet article