Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MEDERIC COLLIGNON MOOVIES QUARTET A L'ESPACE GIRAUDEAU A LA ROCHELLE LE 8/10/2015

Publié le par jazzaseizheur

MEDERIC COLLIGNON MOOVIES QUARTET A L'ESPACE GIRAUDEAU A LA ROCHELLE LE 8/10/2015

MEDERIC COLLIGNON MOOVIES QUARTET A L'ESPACE GIRAUDEAU A LA ROCHELLE LE 8/10/2015

Le staff de "Jazz entre les 2 Tours" avait programmé ce soir-là le quartet Moovies d'un des plus grands musiciens européens actuels, l'immense et talentueux Médéric Collignon. Je le considère comme l'un des créateurs les plus innovants dans le jazz actuel et je dois reconnaître, d'entrée, qu'il a donné le meilleur concert de ce festival avec sa formation. Le répertoire du quartet est constitué de musiques de film hollywoodiennes de la grande époque des années 70/80. C'est vraiment un plaisir absolu de réentendre interpréter la B.O. de "Bulitt" ou d'"Inspecteur Harry" avec autant d'inventivité. Médéric Collignon nous gratifie, avant chaque morceau, de chapeau introductif plein de saveur et de verve qui concourt à l'ambiance détendue et bon enfant de l'ensemble du concert.

MEDERIC COLLIGNON MOOVIES QUARTET A L'ESPACE GIRAUDEAU A LA ROCHELLE LE 8/10/2015

MEDERIC COLLIGNON MOOVIES QUARTET A L'ESPACE GIRAUDEAU A LA ROCHELLE LE 8/10/2015

Il joue vraiment de façon exceptionnelle du cornet ou du bugle tout en triturant sa console de laquelle il sort des sons électro étranges et raffinés. Yvan Robillard au Fender-Rhodes est magistral lui aussi et contribue amplement à la réussite de l'ensemble des thèmes interprétés. Emmanuel Harang à la contrebasse et Philippe Gleizes aux drums forment une section rythmique souple et homogène qui permet aux deux solistes de laisser libre cours à leurs improvisations respectives. Les absents avaient tort. Ils ont raté le meilleur concert de cette édition 2015 de "Jazz entre les 2 Tours".

MEDERIC COLLIGNON MOOVIES QUARTET A L'ESPACE GIRAUDEAU A LA ROCHELLE LE 8/10/2015

MEDERIC COLLIGNON MOOVIES QUARTET A L'ESPACE GIRAUDEAU A LA ROCHELLE LE 8/10/2015

Commenter cet article