Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

YUMARYA GRIJT Y LA SONORA VENEZOLANA A DAX LE 12/09/2015

Publié le par jazzaseizheur

YUMARYA GRIJT Y LA SONORA VENEZOLANA A DAX LE 12/09/2015

YUMARYA GRIJT Y LA SONORA VENEZOLANA A DAX LE 12/09/2015

C'est avec le plus grand plaisir que je découvrais cette super formation latino qui rendait hommage à Dax à la grande Célia Cruz que j'ai eu le privilège d'entendre à Angoulême dans les années 80. Ce combo de grande qualité sous la direction du chef d'orchestre vénézuélien, Geraldo Rosales, nous emmena jusqu'au bout de la nuit avec sa musique afro-cubaine comme on disait dans les années 50. La Sonora Venezolana est une formation qui fait la part belle à ses percussionnistes et à sa section de cuivres en tout point remarquable. Sa musique est à mi chemin du Venezuela, de Porto Rico, de Cuba et bien sur du Bario Latino de New-York. C'est tout à fait normal dans la mesure ou Célia Cruz chantait des thèmes de tous les déracinés d'Amérique du Sud matiné du son urbain de la Grosse Pomme.

YUMARYA GRIJT Y LA SONORA VENEZOLANA A DAX LE 12/09/2015

YUMARYA GRIJT Y LA SONORA VENEZOLANA A DAX LE 12/09/2015

La diva qui incarne la regrettée Celia Cruz est la chanteuse plantureuse à la voix magnifique Yumarya Grijt. Elle sait chanter aussi bien les tempos lents que les morceaux chaloupés et elle se balance sur scène de délectable façon. Elle est habillée d'une robe très kitch que n'aurait pas désavouée Joséphine Baker. Yumarya Grijt est une grande chanteuse latino qui ne dédaigne pas de reprendre des standards jazz à la sauce épicée de la salsa vénézuélienne. Elle chanta de nombreux thèmes de la star de la Fania sans les interpréter servilement mais en apportant, au contraire, sa touche personnelle sans les dénaturer. Cette soirée de samedi se termina en apothéose et les danseurs purent s'en donner à cœur joie sur le dance-floor aménagé à cet effet.

YUMARYA GRIJT Y LA SONORA VENEZOLANA A DAX LE 12/09/2015

YUMARYA GRIJT Y LA SONORA VENEZOLANA A DAX LE 12/09/2015

Commenter cet article