Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

CECILE MC LORIN SALVANT QUARTET A LA COURSIVE A LA ROCHELLE LE 14/01/2015

Publié le par jazzaseizheur

CECILE MC LORIN SALVANT 2011 LA ROCHELLE

CECILE MC LORIN SALVANT 2011 LA ROCHELLE

Jackie Marchand avait invité Cécile Mc Lorin Salvant, titulaire du prestigieux concours Thelonious Monk 2011, a chanté à La Coursive en compagnie du trio du pianiste Aaron Diehl. Le public rochelais avait répondu présent et c'est devant une salle comble que la jeune femme entra en scène avec ses musiciens. J'ai eu le plaisir de la découvrir en 2011 lors du festival "Jazz entre les 2 Tours" à La Rochelle et je dois avouer d'entrée que j'ai été entièrement séduit. Je l'ai revu cet été à Marciac avec les musiciens présents ce soir là et j'ai encore le souvenir de son exceptionnel récital. Elle commença doucement voir mollement par une chanson d'Yvette Guibert et quelques standards de blues. Je m'inquiétais qu'elle ne soit pas en forme ou fatiguée mais la suite du concert me prouva le contraire....

CECILE MC LORIN SALVANT 2011 LA ROCHELLE

CECILE MC LORIN SALVANT 2011 LA ROCHELLE

D'un seul coup, après une demi-heure assez morne, elle prit son ampleur et là j'étais sur un petit coussin entre la terre et les nuages. Elle chante du jazz à la manière des grandes dames des années 50 comme Ella ou Sarah et lorsqu'elle scat on est plus proche de Nina Simone ou de Dianne Reeves. Au travers l'influence de ses ainées, elle se crée son propre univers vocal ancré littéralement dans la tradition de la musique noire américaine à laquelle elle donne une modernité racée et exceptionnelle. Elle interpréta pour la première fois "Les parapluies de Cherbourg" de Michel Legrand et elle mit tout le monde out tant son interprétation était sensible et magique.

CECILE MC LORIN SALVANT 2015 LA ROCHELLE

CECILE MC LORIN SALVANT 2015 LA ROCHELLE

La qualité de l'ensemble de son concert tient indéniablement à son talent mais aussi aux formidables musiciens qui l'accompagnent. Aaron Diehl est un jeune pianiste très efficace et mélodique qui donne le meilleur de lui même au service de la voix de Cécile Mc Lorin Salvant dans la grande lignée de Hank Jones qui s'y connaissait en habillage sonore pour dames swing. Lawrence Leathers aux drums sait caresser ses cymbales et percussions et enrichir à satiété le beat constant du contrebassiste Paul Sikivie. Une grande soirée jazz qui honore son programmateur pour nous avoir fait passer une soirée musicale intense

Commenter cet article